Menu

 Mis à jour le 02/11/2016

Bilan de la saison 2016

 Publié le 02/11/2016 par | Mis à jour le 02/11/2016

Les parcs de loisirs aiment bomber le torse en fin de saison touristique en dévoilant certains chiffres. Des chiffres à prendre avec des pincettes… À ce jeu de « qui a la plus grande ? », on en viendrait à déduire que celui qui ne publie pas de communiqué de presse a raté sa saison.

On en profite également pour aborder les nouveautés prévues en 2017.

Quand Nigloland déborde 

Après sa journée cauchemardesque du 30 octobre 2016, Nigloland dans l’Aube ne se risquera pas à se féliciter de sa fréquentation. En effet, la page Facebook du hérisson regorge de commentaires peu élogieux : bouchons de plusieurs heures pour arriver sur place, 3 ou 4 manèges sur la journée, allées saturées, des dizaines de minutes d’attente pour utiliser les toilettes, des personnages absents à cause du monde…

Une catastrophe ! Précisons que les commentaires sont généralement positifs.

Visiblement, les rumeurs d’attentats de l’été n’ont pas fait fuir les clients. La rumeur, relayée et discréditée par la presse, avait mis en colère le directeur qui s’en était physiquement pris à un journaliste.

Beauval, un poids lourd sur une route de campagne !

Le champion toutes catégories pourrait bien être le ZooParc de Beauval en Loir-et-Cher qui annonce une fréquentation record de 1,3 million de personnes à fin septembre. Déjà 200 000 de plus qu’en 2015 ! Les enclos spectaculaires font, donc, recette.

La Réserve des Hippopotames

Nouveau Après les hippopotames en 2016, ce sont les lions qui vont avoir droit à un enclos digne de leur statut de roi de la jungle.

Les Gaulois ont encore de la potion magique

Le Parc Astérix se félicite de son événement Peur sur le Parc qui a accueilli 250 000 visiteurs entre le 15 octobre et, le 2 novembre 2016. Soit, 17 jours et 3 nocturnes séparées. Durant les vacances d’été, le nombre de visiteurs a augmenté de 5%.

Le Discobélix à la tombée de la nuit avec un effet de feu spectaculaire

Nouveau Le Pégase Express ouvrira en 2017. C'est une montagne russe familiale.

Le Futuroscope remonte la pente

Après le scénario-catastrophe annoncé il y a quelques années et le plan de sauvatage négocié avec le département, le Futuroscope accumule les performances. Le parc s’enthousiasmait dès la fin de l’été en annonçant une hausse de 5% de sa fréquentation. Soit plus ou moins 100 000 visiteurs de plus. 

Le week-end de la Toussaint a également été un grand succès avec un total de 49 000 visites en 4 jours, obligeant l’opérateur à revoir sa programmation pour assurer la satisfaction de chacun.

L'utilisation de personnages connus dans les installations existantes fait recette : Arthur, les Lapins Crétins, l'Âge de Glace,...

À l'intérieur de l'attraction Âge de Glace

 Nouveau L'ouverture de l'Extraordinaire Voyage le 10 décembre 2016 devrait confirmer la tendance. Ce simulateur de vol géant remplace le Tapis Magique.

Le panache du Puy du Fou

Le Puy du Fou combine les spectateurs de la Cinéscénie avec les clients du Grand Parc pour arriver à 2,2 millions de clients. Une augmentation de 6,5% par rapport à 2015. Le nombre de représentations de la Cinéscénie n’ayant pas évolué, on suppose que la saison a effectivement été bonne.

L'investissement consenti pour Le Dernier Panache, la production de 2016, était de 18 millions d'euro !

La scène du bateau dans le spectacle Le Dernier Panache

Disneyland Paris

Incapable de faire face aux aléas de la vie en France, Mickey continue à boire la tasse et reste sous perfusion de la Walt Disney Company. On attend les résultats annuels du 10 novembre 2016. 

Le troisième trimestre fiscal (avril - mai - juin 2016) avait été particulièrement mauvais avec une chute de 10% de la fréquentation et même une baisse de la dépense moyenne. De qui étonner les observateurs après les augmentations succesives des tarifs.

Nouveau En 2017, le parc a prévu un ensemble d'animations et de rénovations présenté dans le cadre de son 25e anniversaire.

 

 

 

Vos commentaires